Vous êtes ici: Accueil > santé > RDC/vaccination contre la COVID-19: Le Ministre Jean-Jacques Mbungani sensibilse les Officiers généraux et supérieures de la PNC
Jean-Jacques MBUNGANI , Ministre de la santé publique/ Copyright photo tierce
par: Mira Mboma
07-12-21 à 09:08
440
  
1

RDC/vaccination contre la COVID-19

La lutte contre la COVID-19 est non seulement multisectorielle mais aussi une affaire de tous.

Ainsi, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention ne cesse d'en appeler à l’implication de tous les acteurs et forces vives de la société afin que le pays puisse freiner la propagation et sauver la population face à cette pandémie mondiale.
Une fois de plus, Dr Jean-Jacques MBUNGANI  s'est prêté à l'exercice au cours d’une séance de  sensibilisation organisée  à l'intention des officiers généraux et supérieurs de la police nationale congolaise, ce lundi 6 décembre 2021 à l’Hôtel Béatrice de Kinshasa. Le patron de la Santé publique, Hygiène et Prévention, a sensibilisé les personnels de la PNC sur la vaccination contre la COVID-19 en RDC. 

En présence du Vice-Ministre de l’Intérieur, Sécurité, Affaires coutumières et Décentralisation, Jean-Claude Molipe, les officiers généraux et supérieurs de la Police Nationale  Congolaise ont été mobilisés pour le vaccin afin de se protéger et protéger les autres contre le coronavirus. Comme dit ce slogan du ministère de la santé : ‘‘Faisons nous vacciner pour nous protéger et protéger tous ceux que nous aimons’’.

Dans son speech, le Ministre de la Santé Publique, Hygiène et Prévention  a  invité les officiers généraux et supérieurs de la PNC  à adhérer à la campagne de vaccination en se faisant vacciner.  Il les  a, en outre, exhorté  à  s'impliquer dans la mobilisation de la population en faveur de la vaccination anti-Covid-19.

Cette séance a été caractérisée par des jeux des questions et réponses de l’assistance.  Il faut noter que toutes les préoccupations des responsables de la PNC ont trouvé des réponses satisfaisantes de la part du Ministre de la santé.  Donc, cette rencontre a été comme une aubaine pour les responsables de Police d’être éclairés et outillés sur le bienfondé du vaccin.

«(...)Nous espérons que l’implication des officiers supérieurs de la PNC permettra d’augmenter le nombre de personnes vaccinées. Et c’est pour cette raison  fondamentale que je suis devant vous afin de vous demander  de vous engager davantage dans la lutte contre la COVID-19, en encourageant vos subalternes à se faire vacciner », a déclaré le numéro Un de la Santé publique, Hygiène et Prévention en RDC.   

Pour  Dr Jean-Jacques Mbungani, la RDC n’éprouve aucun problème de vaccin. Car, dit-il, "grâce au plaidoyer permanent du Chef de l’Etat, Président en exercice de l’Union Africaine, les vaccins sont aujourd’hui disponibles, avec une diversification de choix : Le pays dispose des vaccins tels que Pfizer, Moderna, Sinovac, Johnson & Johnson".        

«Le défi pour l’OMS et nos partenaires techniques est de vacciner 40% de  la population du pays d’ici fin de l’année 2021 et 70 % pour le milieu de l’année 2022. En date du 6 décembre, il y a 137.193 personnes qui ont déjà  reçu leur 1ere dose du vaccin et 57. 625 leur 2ème, soit 0.11% seulement de personnes complètement vaccinée», a indiqué Dr Jean-Jacques MBUNGANI.    

Pour terminer son mot de circonstance, le Ministre de la santé a instruit le Programme Elargi de Vaccination avec l’appui des partenaires techniques d’installer un site de vaccination sur place à l’hôtel Béatrice  et un vaccinodrome à la Place des Evolués à Gombe pour permettre  aux personnes travaillant dans l’agglomération ainsi qu’aux officiers  et agents de la PNC de se faire vacciner.   

Le message du Dr Jean-Jacques Mbungani, auprès des officiers généraux et supérieurs de la Police a  été suivi d'effets positifs dans la mesure où plusieurs d'entre eux se sont faits vacciner et ont promis de mobiliser leurs subalternes à se faire vacciner aussi. 

De son côté, le Vice-ministre de l’Intérieur a salué l’initiative du Ministre de la santé dans la sensibilisation contre COVID-19.  Pour  Jean-Claude MOLIPE, cette séance  a été  importante pour la police et ses autorités.  «Contrairement aux rumeurs, j’ai noté que notre institution est très exposée à la contamination à la Covid-19. Cette réalité exige de notre part plus d’engagement en travaillant en étroite collaboration avec les partenaires sociaux et techniques afin d’élargir les connaissances scientifiques sur ce virus, étendre la couverture vaccinale sur l’échelle nationale, renforcer la participation minoritaire, renforcer les mesures d’hygiènes publiques et individuelles. Ces mesures précitées ont pour objectif de faire obstacle à la propagation de cette pandémie », a souligné le  Vice-ministre de l’Intérieur. 

Cette activité a été organisée par  Ministère de la Santé Publique, Hygiène et Prévention, en  collaboration avec le Commissariat général de la police nationale Congolaise, avec l'appui financier du Projet de Développement  du Système  de Santé (PDSS).
Rappelons que cette séance de sensibilisation des Officiers généraux et supérieurs de la PNC, vient après celle des Avocats, Magistrats et personnels  judiciaires ainsi que des parlementaires. Elle  s'inscrit dans  une stratégie de communication mise en place par le  Ministre Jean-Jacques Mbungani, qui vise d’associer toutes les couches sociales en faveur de la vaccination contre Covid-19. 

Cellcom/MinSanté


Editeur.cd/ Publié par: Mira Mboma - Le 07-12-2021 à 09:08
commentaires (1)



64x64

Mala

17-08-21 16:17
Commenter

Create Account



Log In Your Account