Vous êtes ici: Accueil > politique > Elections 2023: « les dispositions doivent être prises à temps pour la tenue de bonnes éléctions, les élections transparentes, libres et apaisées» DODO KAMBA
Pasteur Dodo KAMBA , President des ERC/ COPYRIGHT photo tierce
par: Theo LIKO
06-04-21 à 13:53
184
  
1

Elections 2023

L’Église de Réveil du Congo ( ERC ) a procédé à la présentation ce lundi 5 avril de sa feuille de route dénommée « Priorité 2023 » en vue d’assurer la tenue des élections de manière transparentes, crédibles et apaisées.

A en croire le président de cette confession religieuse, « C'est tout simplement le sens du devoir, il nous appelle au respect de la constitution de la République, c'est sur base de ça que nous pensons qu'il est valable et convenable que les élections se tiennent en 2023. 
On ne peut pas parler du glissement, c'est une prétention qui ne doit pas avoir sa place aujourd'hui, parce que rien ne montre cela », a dit Dodo Kamba dans son allocution.

Il précise par ailleurs que « les dispositions doivent être prises à temps pour la tenue de bonnes éléctions, les élections transparentes, libres et apaisées.» a-t-il indiqué.

Sur la désignation du prochain animateur de la Commission Électorale Nationale Indépendante ( CENI ) Dodo Kamba révèle que l’ERC et autres confessions religieuses « travaillons déjà au sujet de celui qui doit être à la tête de la CENI, nous nous accordons bien ».

A lui d’ajouter;« On est en parfaite communion avec l'Eglise catholique. 
Vous avez vu le représentant de la CENCO [abbé Donatien Nshole], nous nous accordons très bien. Ça ne peut pas nous déranger de travailler de commun en accord, nous avons notre agenda, il y a de ces choses, quand elles se rencontrent nous sommes obligés de fonctionner ensemble ». a-t-il fait savoir.

A son tour, l’imam Moussa a rassuré sur l’entente entre confessions religieuses à ce sujet. « Toutes les dispositions ont été prises pour qu’on arrive à désigner Consensuellement notre délégué des confessions religieuses pour le bureau de la ceni. » a-t-il dit.

Ainsi, l’option a été levée pour éviter la discordance lors de la désignation du président de la CENI et ce, après la proposition de Ronsard Malonda, n’ayant pas mis toutes au commun accord.


Theo Liko


Editeur.cd/ Publié par: Theo LIKO - Le 06-04-2021 à 13:53
commentaires (1)



64x64

Mala

17-03-21 16:24
Commenter

Create Account



Log In Your Account