Vous êtes ici: Accueil > politique > Kinshasa: Quand 33 Députés provinciaux signent la résurrection politique de Godé MPOYI-K. à la présidence de l’APK (Éditorial)
Godefroid MPOYI KADIMA, Président de l’APK
par: John KABESA
06-04-21 à 07:28
78
  
1

Kinshasa

Chronique d’une résurrection politique par John Kabessa Kabestone

C’est une surprise assimilable à un miracle politique d’après Pâques.
Le pasteur Godé MPOYI KADIMA visé par une pétition de déchéance ne quittera pas la Présidence de l’assemblée Provinciale de Kinshasa comme prévu. Au total 33 élus sur 36 ont voté ce lundi 05 Avril pour son maintien.

En effet à la majorité absolue, les députés provinciaux de cette chambre législative de la capitale ont vidé, la substance de la motion de déchéance initiée contre le bureau définitif dirigé par l’élu de la Commune de Bandal.
Selon le Rapporteur de l’APK, Junior NEMBALEMBA, Godé MPOYI a raflé la majorité absolue, c’est la démocratie qui a parlé.«Sur 48 Députés ,36 étaient présents, la majorité c’est est de 24+1. 
Et le Président Godé MPOYI a obtenu 33 voix qui ont voté contre le projet de sa déchéance et 3 pour. L’état de droit a parlé », précise Junior NEMBALEMBA.

En outre certains Députés provinciaux pétitionnaires ont quitté la salle au cours de la plénière d’examen et vote de cette motion de déchéance. 
Un aveu d’échec, une fuite en avant ou un auto musèlement ?


Godé MPOYI; les raisons inconnues d’une résurrection politique réussie ?

Entre les aveux de retrait de signatures au goût d’une trahison des uns et les garanties de survie financière et le défaitisme politique des autres, l’ambiance d’un rendez-vous manqué de certains élus de Kinshasa qui visaient in fine le Gouverneur, Gentiny NGOBILA.

Bien avant, le mardi 30 Mars dernier une pétition initiée pour la destitution du speaker de cet organe législatif avait récoltée près 17 signatures.

Du reste les élus provinciaux de Kinshasa qui ont adhéré à l’union sacrée de la nation, reprochaient à leur président du bureau définitif une série de faits dont l’incompétence, la faible production législative, inefficacité de l’assemblée vis-à-vis de l’exécutif provincial, irrégularité des plénières, non prise en compte des recommandations, enrichissement illicite et autres. 
Mais comment en 6 jours, le Président de l’APK a pu convaincre et gagner la confiance des indécis et même le groupe des pétitionnaires acharnés ? 
Seul un miracle en politique peut répondre à cette question question qui brule l’esprit des Kinois.

Face à l’absence d’un mécanisme sécurisé de débat contradictoire dans ce cas prévu dans le règlement intérieur de cette chambre, le Député, Président Godefroid MPOYI KADIMA a su réalisé un miracle politique à sa manière en gagnant 33 voix en sa faveur. 
Ces élus ont préféré le maintien de ce bureau avec les gages de surveillance et dialogue permanent pour une gestion acceptable par la plénière qui est l’organe suprême.


Ainsi, la pétition initiée contre la gestion de son bureau étant vidée et enrayée, le pasteur et speaker de cette assemblée provinciale fait sa résurrection politique avec force de d’après Pâques pour la continuité de son mandat gagné en vue de diriger cet organe délibérant de Kinshasa, gardien du contrôle des actions de son exécutif.

En somme, quand les pétitions et les votes opportunistes spontanées dans les différentes chambres législatives provinciales deviennent des salles d’attente d’enrichissement rapide des élus, le peuple qui devient sans défenseur tire bien ses leçons pour les années à venir.



John Kabessa Kabestone


Editeur.cd/ Publié par: John KABESA - Le 06-04-2021 à 07:28
commentaires (1)



64x64

Mala

17-03-21 16:24
Commenter

Create Account



Log In Your Account