Vous êtes ici: Accueil > Société > Sécurité Nord-Kivu: Congo-Conscience fait pression à F.TSHISEKEDI pour la suspension des Généraux affairistes et autorités politico-Administratives complices
Le Président de la république Felix TSHISEKEDI/ Copyright photo tierce
par: John KABESA
12-11-20 à 11:47
339
  
1

Sécurité Nord-Kivu

Le Mouvement Citoyen Congo Conscience redemande au Président de la République, F.TSHISEKEDI la suspension des Généraux et autres autorités politico-Administratives impliqués dans les différents dossiers liés à la grise sécuritaire dans l'Est du pays.

Cet appel pressant a exprimé et réitéré lors de la conférence de presse tenue à Goma au Nord-Kivu en début de semaine. 

Le Mouvement Congo Conscience  a appelé le Chef de l’Etat Félix Antoine TSHISEKEDI à imposer la paix comme un impératif de sa promesse faite à la nation. 


Pour cette structure il est temps d'écarter tout compatriotes qui abusent de ses fonctions et travaillent contre la volonté du peuple;
 "Les décideurs politiques ne doivent continuer à rester indifférents face à la misère que traverse le peuple congolaise, ”[…], nous mettons en garde toutes les classes politiques qui, au lieu de travailler pour la nation, elles cherchent à servir les individus”, a rappelé Constantin KANANE, un des membres de Congo Conscience.

Par ailleurs, il sollicite du Chef de l'Etat la suspension urgente des Généraux affairistes et qui sont en complicité avec les différents groupes rebelles. 
Cette action aura comme finalité le démantèlement des noyaux suspects et complices au sein des Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC).


Il sied de notre que cet appel du Mouvement Citoyen Congo-Conscience au Chef de l’État s'élargit au remaniement des autorités politico-administratives et la déclaration d'un couvre-feu dans toutes les maisons, parcelles, concessions publiques et privées du Nord-Kivu.


"Quand le danger persiste contre la nation, il est préférable aux décideurs d'agir et de sanctionner les réputés suspects en vue d'éviter le pire au peuple", tel le principe qui restera le cheval de bataille des différents groupes de pression oeuvrant dans la partie Est de la RDC.



John Kabessa K.


Editeur.cd/ Publié par: John KABESA - Le 12-11-2020 à 11:47
commentaires (1)



64x64

Saint Esprit

13-11-20 06:13
Je suis d'accord avec cette proposition de radier de notre armée les officiers superieurs et subalternes devenus très actifs dans les mineraies et cacao en contre-bande vers l'exterieur de la RDC. Du coup ont peut s'imaginer d'où vienne la complicité dont jouissent les milices au sein des FRDC, parlant l'inefficacité des actions ménées contre les milices par les memes FRDC. Il est impensable qu'une peite belle ville comme Goma puisse etre un vivier de trafic de tout genre et un triangle de la mort où les forces de sécurité peinent à maitriser la criminalité urbaine entraitenue par des ressortissant étrangers aider par des sujets Congolais..... Le président de la République gagnerait beaucoup à imposer la paix à l'Est (par tous les moyens...), si non ça va générer un slogan qui sera repris contre lui à un certain moment de sa vie politique !
Commenter

Create Account



Log In Your Account